Avec ces législatives aux résultats inattendus, c'est une Assemblée bien plus bigarrée qui se présente aux Français : une chambre qui représente nettement mieux la diversité de leurs opinions, et qui laisse une large place aux deux partis les plus soutenus par les classes populaires, le RN et LFI.
Les législatives 2022 signent-elles le retour du peuple à l’Assemblée ?

Finie, l’armée de « Playmobil » DRH ou consultants marketing sans saveur qui se sont, pour beaucoup, bornés à lever le bras pendant cinq ans pour approuver les desiderata du gouvernement. Avec ces législatives aux résultats inattendus, c’est une Assemblée bien plus bigarrée qui se présente aux Français : une chambre qui représente nettement mieux la diversité de leurs opinions, et qui laisse une large place aux deux partis les plus soutenus par les classes populaires, le Rassemblement national (89 députés) et La France insoumise (72).À LIRE AUSSI : Législatives : "On a tout à gagner à ce retour d’une vie parlementaire un peu moins atrophiée"Diversité politique, mais également diversité sociologique : même si une grande majorité des parlementaires sont encore des cadres et des membres des professions intellectuelles supérieures, six ouvriers siégeront dans la prochaine législature, un chiffre inédit au XXIe siècle. On note également la présence d’une femme de ménage, Rachel Kéké (LFI), et d’un chauffeur-livreur, Jorys Bovet (RN). Les premiers signaux laissent donc espérer que la vox populi sera plus écoutée et relayée dans cette nouvelle Assemblée nationale.À LIRE AUSSI : Âge,...

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !