Editorial. Après le massacre de la rédaction de « Charlie Hebdo », le 7 janvier 2015, les plaies sont toujours vives. Si la résilience de la société face aux attentats est remarquable, de multiples failles se sont creusées.
Les leçons de « Charlie », cinq ans après

Editorial du « Monde ». Le 7 janvier 2015, la société française basculait dans le terrorisme islamiste sans vraiment prendre conscience qu’elle devrait désormais vivre avec cette menace dans la durée. Le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, puis, quelques jours plus tard, les attaques de Montrouge contre la police et du magasin Hyper Cacher, dans le 20e arrondissement, contre des juifs, ont provoqué un puissant électrochoc, auquel a répondu, le 11 janvier, une mobilisation populaire sans précédent depuis la Libération, avec quatre millions de personnes dans les rues et un slogan : « Je suis Charlie ».

Cinq ans après, les plaies sont toujours vives. La société française a, certes, tenu bon ; sa résilience face aux attentats islamistes qui se sont multipliés depuis, en particulier ceux du 13 novembre 2015, à Paris (130 morts), puis celui de Nice, le 14 juillet suivant (86 morts), mais aussi les attaques au couteau, qui paraissent aujourd’hui faire partie de notre quotidien, est remarquable.

Sous des formes qui évoluent, la pression djihadiste reste constante, malgré un arsenal législatif encore durci et le travail des...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !