Au-delà des aides d'urgence liées à la pandémie de Covid-19, les mesures prises pendant le quinquennat Macron ont surtout profité aux plus aisés.
Les disparités de patrimoine se creusent en FranceAFP

En 2017, Emmanuel Macron faisait de l’égalité femmes-hommes l’une des « grandes causes nationales », et une priorité de son quinquennat. Le rapport 2022 du Laboratoire sur les inégalités mondiales, publié mardi 7 décembre, révèle qu’il y a encore beaucoup à faire en la matière : les Françaises reçoivent 41 % des revenus du travail seulement, alors qu’elles représentent 52 % de la population. C’est mieux que la moyenne de l’Europe de l’Ouest (38 %). Cependant, depuis 1990, cette part n’a progressé que de cinq points.

Au-delà des questions de genre, les nouvelles données du laboratoire éclairent l’évolution des inégalités dans le pays depuis le XIXe siècle. Premier constat : les disparités en termes de revenu restent relativement modérées. Les 10 % les plus fortunés touchent en effet 123 610 euros par an en moyenne, soit sept fois plus que les 50 % les plus pauvres (17 430 euros). Cet écart est bien moins marqué qu’au Royaume-Uni, où les 10 % les plus riches gagnent 8,8 fois plus que la moitié des plus désargentés, qu’en Allemagne (10 fois) et qu’aux Etats-Unis (17 fois).

Ces inégalités étaient...