Avec un redémarrage encore timide après cent jours de fermeture, les exploitants de cinémas français sont inquiets pour les mois d'été avec peu de sorties prévues, notamment du côté des films américains.
Les cinémas inquiets pour l'été, après une reprise en demi-teinte

Environ 1,1 million de spectateurs est allé au cinéma en France entre le 22 juin, date de la réouverture des salles, et le 30 juin, selon Comscore, qui relève les entrées en France. Un résultat "très encourageant", pour le directeur de la plateforme audiométrique, Eric Marti, alors que les films à l'affiche étaient pour la plupart déjà sortis en mars.

Une envie de cinéma

C'est le cas de La Bonne épouse de Martin Provost, grand gagnant du box-office. Il a rassemblé près de 170.000 spectateurs pour cette première semaine, soit autant qu'en quatre jours en mars, "un score plutôt très honorable", selon le distributeur du film Alexandre Mallet-Guy.

"Ce qui nous a vraiment rassurés, c'est l'envie des spectateurs d'aller au cinéma", indique le délégué général de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), Marc-Olivier Sebbag, qui constate qu'en comparaison, "l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne redémarrent difficilement", en raison notamment d'une offre de films nationaux moins forte.

"On est au-dessus du niveau qu'on craignait, au moins au niveau moyen qu'on imaginait, et donc on est plutôt contents", ajoute-t-il. Même s'il précise que les...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !