Les conseils de l'ancien magnat dénoncent des violations de la procédure qui rendent les accusations « illégales, déloyales et dépourvues d'intégrité »
Les avocats de Carlos Ghosn réclament l'annulation pure et simple des poursuites au Japon

La riposte judiciaire s’organise. Les avocats de Carlos Ghosn ont ainsi demandé au tribunal du district de Tokyo d’annuler les poursuites visant l’ancien président de Nissan, accusant les procureurs et des représentants du constructeur japonais de collusion dans le but d’« évincer » Ghosn et de l’empêcher de renforcer l’alliance avec Renault. Les conseils de l’architecte de l’alliance Renault-Nissan ont assuré, jeudi 24 octobre, avoir soumis à la cour deux mémoires qui détaillent selon eux les « nombreux et graves manquements commis par les procureurs » et des « faits précis » prouvant l’innocence de leur client.

Arrêté en novembre dernier pour des accusations de malversations financières, qu’il rejette, Carlos Ghosn se trouve en résidence surveillée depuis sa libération sous caution en avril. La justice japonaise a rejeté toutes les demandes visant à assouplir les conditions de cette libération sous caution, notamment l’interdiction de contacter son épouse. Les avocats de l’homme d’affaires franco-libano-brésilien font valoir que cette restriction est contraire à la constitution japonaise et au droit international sur les...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !