ÉCONOMIES D'ÉNERGIE - Si vous habitez une maison mal isolée - ce qui est le cas pour 2/3 des logements actuels -, vos factures de gaz et d'électricité risquent vite de s'alourdir avec l'arrivée des premiers froids. Heureusement, des solutions à moindre coût existent pour éviter les déperditions de chaleur.
Les astuces pour garder (à moindre coût) votre maison au chaud cet hiver

Dès l'arrivée des premiers froids, on a souvent tendance à tourner le bouton du radiateur au maximum pour augmenter la température dans sa maison. Ce qui plombe notre compte en banque au moment de régler les factures de gaz ou d'électricité. La faute, en général, à une mauvaise isolation thermique. En effet, une habitation mal isolée consomme jusqu’à trois fois plus d’énergie. C'est (notamment) au niveau des fenêtres, des portes, des conduits, des murs, du sous-sol, du garage ou du toit, rien que ça, que se fait la plus grande déperdition de chaleur. 

Et on ne sait pas toujours quelles sont les pièces les plus gloutonnes en énergie dans une maison mal isolée. Pour le savoir, une seule solution : "Il faut faire un Diagnostic de Performance Energétique (DPE), conseille à LCI Antoine Moyaux, responsable du marché bois, isolation et cloison chez Castorama. Cela vous permettra de découvrir où se niche la plus importante déperdition de chaleur dans votre habitat". Le coût d'un tel bilan (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !