PRIVILÈGES - Un décret paru vendredi 20 septembre au Journal officiel limite à dix ans le droit accordé aux anciens Premiers ministres de disposer d'un secrétaire particulier. La mesure, effective dès maintenant, est rétroactive.

Plus de secrétaire à vie pour les ex-locataires de Matignon. C’est la mesure qui vient d’entrer en vigueur samedi 21 septembre, après la parution du décret "relatif à la situation des anciens Premiers ministres" la veille au Journal officiel, et qui limite l’octroi de ce privilège à dix ans, à compter de leur départ de Matignon, et jusqu'à 67 ans. Les Premiers ministres conservent toutefois la possibilité d’avoir un véhicule avec chauffeur, et ce "sans limitation de durée". 

Sur LCI en février dernier, en pleine crise des Gilets jaunes, Edouard Philippe avait annoncé son souhait de revoir à la baisse les privilèges accordés aux chefs de gouvernement. "Vous allez me dire que c’est trop, moi je vous dis que c’est mieux", avait alors déclaré le Premier ministre en référence à la durée fixée. Et la mesure est rétroactive : "Pour les anciens Premiers ministres dont les fonctions ont cessé avant la publication de ce décret, la durée de (...)

Vidéo : L'actualité du jour... vue de Twitter !