C'est une information révélée par France Inter. Le budget du palais présidentiel pour les frais de justice est passé d'environ 2 000 euros à près de 160 000 euros en un an.
L'Elysée paie en partie les frais de justice de Claude Guéant, ex-secrétaire général de l'Elysée et ex-ministre de Nicolas Sarkozy

La défense judiciaire de plusieurs personnalités, dont Claude Guéant, poursuivi dans l'"affaire des sondages" est financée par le budget de l'Elysée, affirme France Inter vendredi 6 août. Ces dépenses pour la "protection juridique" d'actuels ou ex-collaborateurs de la présidence de la République sont légales. Elles ont fortement augmenté en 2019, atteignant un peu moins de 160 000 euros l'an passé. L'Elysée a expliqué à France Inter cette augmentation de l'enveloppe consacrée aux frais de justice de ses ex-collaborateurs et collaborateurs mis en cause par la justice par "les variations du rythme judiciaire, des à-coups dans les procédures".

Les avocats de 14 personnes payés par l'Elysée

Le rapport de la Cour des comptes sur le budget de la présidence de la République publié le 29 juillet relève une forte augmentation des frais de justice payés par le palais présidentiel, passant de 2 352 euros en 2018 à 159 766 euros en 2019. L'an passé, l'Elysée a réglé les honoraires d'avocats pour 14 collaborateurs ou ex-collaborateurs mis en cause par la justice. Cette disposition est légale. La loi du 13 juillet 1983 implique la prise en charge des frais...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !