Touchée de plein fouet par les restrictions liées au Covid-19, la première économie européenne s'est contractée de 10,1 % entre avril et juin après être entrée en récession au premier trimestre.
L’économie allemande plonge au deuxième trimestre

Les indicateurs économiques de ces derniers mois ne laissaient guère de place au doute quant à l’étendue du désastre qui se tramait. Sur fond de pandémie de Covid-19, les pires craintes à propos de l’économie allemande ont donc été confirmées : au deuxième trimestre, celle-ci a chuté de 10,1 %. Un plongeon historique qui fait suite à une contraction de 2,2 % entre janvier et mars, selon des données publiées jeudi 30 juillet par l’Office fédéral de la statistique.

Le produit intérieur brut (PIB) allemand marque ainsi son plus important recul trimestriel de tout l’après-guerre. Même au plus fort de la dernière grande crise financière, il n’avait cédé « que » 4,7 % outre-Rhin de janvier à mars 2009, ce qui avait suffi à en faire le trimestre le plus éprouvant depuis la réunification.

« Ces chiffres trimestriels masquent de fortes disparités mensuelles : l’économie allemande a touché le fond en avril », analyse Stefan Kooths, directeur du centre de prévisions conjoncturelles de l’Institut pour l’économie mondiale (IfW) de Kiel. « L’activité a commencé à se redresser en mai et le rebond s’est...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !