Le train, modernisé, doit pouvoir accueillir 20% de passagers en plus. Ses coûts de maintenance seront réduits
Le TGV du futur devrait rouler pour les Jeux olympiques de 2024

« C’est un train qui roulera pour les Jeux olympiques », a assuré le directeur de Voyages SNCF, Alain Krakovitch, selon des propos rapportés par BFM TV vendredi 17 juillet. De quoi faire rayonner la France pendant un événement qui agira comme une vitrine internationale pour le pays et pour le train. Alstom devrait effectuer les premières livraisons de modèles à compter de l’hiver 2023.

Jeudi 16 juillet, la première enveloppe extérieure du train (le « chaudron ») a été présentée à La Rochelle, dans les ateliers d’Alstom. De quoi donner forme au projet, dont la mise en service est prévue pour juin 2024.

Le TGV « M », c’est son nom, doit offrir plus de flexibilité à la SNCF. Les aménagements intérieurs seront configurables et une première classe pourra être transformée en seconde. Comme le TGV actuel, il pourra être exploité sous format Inoui et sous format Ouigo, l’offre à bas coût de la SNCF.

Plus écologique. Le train pourra accueillir 740 passagers, 20 % de plus que les rames actuelles. De quoi améliorer la rentabilité et aider l’entreprise à concurrencer l’avion en offrant des tarifs maîtrisés ou plus bas. De leur côté,...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !