Les effectifs des banques françaises, en recul depuis dix ans, ont encore baissé de 1,7 % l'an dernier.
Le secteur bancaire a perdu plus de 6 000 emplois en 2020AFP

Année après année, depuis 2011, les effectifs des banques implantées en France ne cessent de reculer, et cette tendance s’est encore accentuée en 2020. Selon les chiffres publiés, mardi 22 juin, par la Fédération bancaire française (FBF), 354 000 salariés travaillaient dans le secteur bancaire fin 2020, contre 360 000 personnes en 2019, soit une baisse de 1,7 %. A titre de comparaison, les effectifs avaient diminué de 0,3 % en 2016.

Les banques restent toutefois l’un des gros employeurs du pays, pesant 1,8 % de l’emploi salarié privé en France. L’an dernier, le secteur n’a toutefois recruté que 35 300 personnes (en CDI ou en CDD), contre 44 400 en 2019. Une baisse qui s’explique par « le ralentissement des mobilités et les trois ou quatre mois correspondant au confinement où l’activité ressources humaines a été fortement ralentie », explique Maya Atig, directrice générale de l’Association française des banques (AFB). Si les embauches ont été moindres par rapport aux années précédentes, « sept sur dix se font en CDI, contre 17 % pour l’ensemble du secteur privé », se félicite-t-elle.

En quête de...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !