Les deux groupes ont annoncé lundi avoir trouvé un accord. Le montant de l'opération se situe entre 5,8 et 6,2 milliards d'euros.
Le rachat par Alstom de la branche ferroviaire du Canadien Bombardier Transport en bonne voie

Alstom veut se renforcer. Le constructeur ferroviaire français a annoncé, lundi 17 février, avoir signé un protocole d'accord avec Bombardier et la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour racheter 100% de Bombardier Transport, la branche ferroviaire du conglomérat canadien, pour un prix compris entre 5,8 et 6,2 milliards d'euros.

La transaction, payée pour partie en numéraire et pour partie en actions nouvellement émises par Alstom, doit encore être approuvée par les autorités de la concurrence, un élément important après le rejet par la Commission européenne, en février 2019, de la prise de contrôle d'Alstom par l'Allemand Siemens.

Le groupe ainsi augmenté devrait avoir un chiffre d'affaires cumulé de plus de 15 milliards d'euros, avec un carnet de commandes de plus de 75 milliards. Il sera ainsi plus à même de faire face au mastodonte chinois CRRC, dont le chiffre d'affaires atteignait l'équivalent de 28 milliards d'euros en 2018.

"Renforcer la présence internationale" d'Alstom

La CDPQ, qui détient actuellement 32,5% de Bombardier Transport, doit devenir au terme de l'opération le premier actionnaire d'Alstom avec environ 18% du capital, a...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !