Le groupe Eiffage avait notifié le 8 novembre à l'Autorité son projet de prise de contrôle de la société Aéroport de Toulouse-Blagnac
Le rachat de l'aéroport Toulouse-Blagnac autorisé par l'autorité de la concurrence

L’Autorité de la concurrence a annoncé jeudi 12 décembre autoriser le rachat par Eiffage des parts détenues par Casil Europe au capital de la société Aéroport Toulouse-Blagnac, gestionnaire de l’aéroport toulousain, sans condition particulière. Leader européen du BTP et des concessions, Eiffage est entré en négociations exclusives en mai 2019 avec Casil Europe pour racheter les 49,99 % de parts que la société a acquises en avril 2015 auprès de l’État pour 308 millions d’euros. L’Autorité de la concurrence n’a pas « identifié de problèmes de concurrence susceptibles de survenir à l’issue de l’opération », Eiffage étant notamment concessionnaire de l’aéroport de Lille-Lesquin à compter du 1er janvier 2020.

La société de droit français Casil Europe, issue du consortium chinois Symbiose formé par l’entreprise d’État Shandong Hi-Speed Group et le fonds d’investissement Friedmann Pacific Asset Management, est depuis avril 2015 le premier actionnaire d’ATB aux côtés de l’État qui conserve une participation de 10,01 %. Les autres actionnaires sont la Chambre de commerce et d’industrie de Toulouse (25 % du capital) et les...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !