Selon des résultats encore partiels, 74 % des électeurs russes se sont prononcés en faveur de la réforme de la Constitution qui renforce les prérogatives de Vladimir Poutine et lui permet de rester au pouvoir après 2024.
Le président russe, Vladimir Poutine, remporte son référendum

Au cours d’un scrutin inédit par sa forme, taillé sur mesure pour une victoire du « oui », les Russes ont approuvé une réforme de leur Constitution qui permet à Vladimir Poutine de rester au pouvoir après la fin de son mandat en 2024. Jamais, auparavant, la loi fondamentale n’avait été réécrite au profit d’un seul individu, et M. Poutine avait à plusieurs reprises, ces dernières années, exclu cette hypothèse.

Cette mesure – la « remise à zéro » des mandats présidentiels – était noyée dans une longue liste de quarante-six amendements constitutionnels soumis à l’assentiment des électeurs. Selon des résultats encore partiels, 74 % d’entre eux se sont prononcés en faveur de la réforme. La participation, principale crainte des autorités, s’établit à 65 %, proche de l’objectif de 70 % fixé selon de nombreuses sources aux responsables régionaux.

Les clés de ce succès, pour le pouvoir, sont multiples : popularité réelle de Vladimir Poutine, soif d’une stabilité qui s’est imposée comme la valeur cardinale de la politique russe, mais aussi un marketing électoral aussi retors qu’efficace et des arrangements...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !