D'évidence, la suppression de l'ISF profite aux assujettis… à l'ISF
Le Président des riches et la tyrannie de la tautologie fiscale

Les faits : Inscrivez-vous GRATUITEMENT à la newsletter «Impôts, taxes et cie» et recevez tous les jeudis l’actualité fiscale de la semaine, le point du fiscaliste ainsi que les interviews, articles et tribunes sur la fiscalité publiés par l’Opinion

Affaire classée ! Dans sa dernière évaluation budgétaire, l’OFCE note qu’entre 2018 et 2020, le niveau de vie des 5 % les plus fortunés a crû de 2,6 % alors que celui des 5 % les plus pauvres reculait de 2,1 %. Conclusion : Emmanuel Macron est bien le « Président des riches ». Que trois économistes osent affirmer que ce constat ne raconte pas toute l’histoire, car une mesure fiscale provoque dans le temps une série d’effets, et les voilà moqués pour défense éhontée du « ruissellement macroniste ».

Pas besoin d’avoir lu Piketty ! D’évidence, la suppression de l’ISF profite aux assujettis… à l’ISF. Le procès suit pourtant : un homme de la caste fait un cadeau fiscal à la caste, sur le dos des plus démunis. Nos trois experts précités auront beau argumenter qu’une baisse de la fiscalité du capital, par exemple, peut stimuler l’activité des entreprises, susciter des créations...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !