« Critiquer l'Union européenne toujours, en sortir jamais. »Voici résumé le credo de Varsovie à l'endroit de Bruxelles, explique Guillaume Klossa, président du think tank européen EuropaNova, dans la rubrique "Ils ne pensent pas forcément comme nous" cette semaine. Les Polonais veulent être considérés comme une grande nation européenne. Ils ne cherchent pas un statut d'exceptionnalité – à la différence des Britanniques.
"Le Polexit n’aura pas lieu"

La Pologne n’est pas le Royaume-Uni. Il existe certes la tentation de plusieurs membres du gouvernement national conservateur d’agiter le spectre d’une sortie de la Pologne dans la foulée de la décision « orale » du Tribunal constitutionnel de Varsovie, très politisé, qui conteste la primauté de certaines dispositions du droit européen sur le droit polonais. Pour autant, le Premier ministre comme son ministre des Affaires étrangères ont été clairs : la Pologne ne compte nullement quitter l’Union. Quelques semaines plus tôt, alors que le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, avait avec force invité l’autre démocratie illibérale, la Hongrie, à sortir de l’UE si elle était en désaccord avec ses règles, le Premier ministre Viktor Orbán avait répondu que cette perspective était hors de question. Les dirigeants polonais comme hongrois sont en fait très conscients que, en dehors de l’Union, leurs deux pays perdent toute capacité de négociation et ont adopté une ligne intangible et hypocrite que l’on pourrait résumer ainsi : « Critiquer l’Union toujours, en sortir jamais. »"La vérité, c’est que la ligne illibérale devient minoritaire dans l’opinion et que le PiS, parti au pouvoir qui...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !