Ce phénomène "s'explique probablement par une baisse des conceptions" car les chiffres de l'Insee font aussi état d'une diminution du nombre de naissances.
Le nombre d'IVG a chuté de 4% en 2020, notamment après le premier confinement

Un effet du premier confinement, avec une baisse des conceptions ? Le nombre d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) a baissé de 4% en 2020, en particulier en mai et juin, selon une étude de la Direction de la recherche des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) publiée mardi 28 septembre. L'an dernier, 14,9 femmes sur 1 000 ont ainsi avorté contre 15,6 pour 1 000 en 2019.

Au total, 222 000 avortements ont été enregistrés, soit 11 000 de moins qu'en 2019. La baisse des IVG a été particulièrement marquée "en mai et juin 2020 et dans une moindre mesure en juillet". Un phénomène qui "s'explique probablement par une baisse des conceptions durant le premier confinement" car les statistiques de l'Insee font état d'une baisse du nombre de naissances fin 2020 et début 2021, observe la Drees.

Seules 154 000 IVG (contre 170 000 en 2019) ont été réalisées en établissements de santé. En raison de l'épidémie de Covid-19, de nombreuses IVG ont en effet été transférées "vers le secteur libéral" avec "la crainte d'une saturation des hôpitaux", estime la Drees. Cette chute "peut aussi s'expliquer par la peur d'être contaminée dans les...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >