Jugé pour une déclaration incomplète ou mensongère de sa situation patrimoniale, le ministre des PME Alain Griset a obtenu un renvoi de son procès, pour cause d'agenda surchargé. Si le parquet ne s'y est pas opposé, il n'a pas vraiment paru convaincu par les justifications du prévenu.
Le ministre des PME Alain Griset obtient le renvoi de son procès… et fait tousser le parquet

Avoir un agenda de ministre justifie-t-il de poser un lapin à la justice ? Oui, a répondu la 11e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris, après un court délibéré, en renvoyant l’affaire d’Alain Griset au 12 octobre. Mais ce sera sans doute la dernière fois. Alors qu’il devait être jugé ce mercredi, le ministre des PME a en effet demandé le renvoi de l'audience… ce qui a fait tousser le ministère public.Alain Griset devait être jugé pour avoir oublié de déclarer son plan d’épargne en actions et son compte espèce associé, doté de 171 000 euros. Soit une déclaration incomplète ou mensongère de sa situation patrimoniale et de ses intérêts, une procédure qui fait suite à un signalement de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.Un procès pourtant fixé bien en amontPour justifier sa demande de renvoi, Alain Griset a expliqué, par la voix de son avocat, que ce délai lui permettra de s’expliquer en personne. « C’est à cause du projet de loi pour les indépendants, examiné la semaine prochaine », a justifié son avocat, Me Patrick Maisonneuve. Mais l’explication n’a pas vraiment convaincu le représentant du ministère public, le vice-procureur Julien...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >