Le ministre Didier Guillaume trouve l'idée d'un mois sans alcool "aberrante" et préfère la "modération" à la "prohibition". Pourtant, même consommés avec modération, le vin et les autres alcools sont dangereux pour la santé.
Le ministre de l’Agriculture se dit "opposé au mois de janvier sans vin"

"Pour" le zéro gramme d’alcool au volant, mais contre "l’interdiction" de boire. Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Didier Guillaume était l’invité du Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI le 17 novembre. Interrogé sur la proposition de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, de prendre un décret pour réduire le taux d’alcool autorisé au volant de 0,5g/L à 0g/L, Didier Guillaume a déclaré y être favorable : "Lorsqu’on conduit on ne doit pas boire."

Mais sa déclaration ne s’arrête pas là : "Je pense qu’on peut faire la fête et boire des coups et que boire du vin français, des vins d’excellence, c’est très, très bon" a déclaré le ministre. Il a également rappelé : "Je suis très opposé au mois de janvier sans vin (le Dry January, ndlr), je trouve ça aberrant. Je préfère la modération toute l'année, que l'interdiction et la prohibition un mois de l'année."  "Je ne suis pas ministre de la santé" a-t-il enfin appuyé.

A lire aussi : Le vin, un alcool comme les autres ?

Des risques dès un verre par jour

Mais en matière de santé, la modération ne suffit pas. Une étude publiée dans The Lancet le 23 août 2018 démontrait en...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !