POLITIQUE - Le maire de Saint-Gervais (Haute-Savoie), Jean-Marc Peillex, publie ce dimanche des captures d'écran attestant de la teneur des messages qu'il a reçus sur Facebook après la visite d'Emmanuel Macron en milieu de semaine.
Le maire de Saint-Gervais a reçu plus de 800 messages d'insultes et de menaces de morts après avoir reçu Emmanuel Macron

Jean-Marc Peillex a fait le compte. Le maire de la commune de Saint-Gervais-les-Bains (Haute-Savoie) a révélé ce dimanche sur Twitter que plus de 450 faux profils ont été créés sur Facebook dans le but spécifique d'inonder son compte de messages d'insultes et de menaces de mort, au nombre d'au moins 800 selon lui. Pourquoi cela ? Parce que l'édile avait reçu Emmanuel Macron la semaine dernière, et avait publiquement condamné les messages d'insultes destinés au président de la République qui avaient été peints sur les routes de sa commune. "Ce M. Peillex fait partie de l'espèce de collabos qui auraient vendu la France aux Allemands pour sauver sa face. Une vraie girouette pourrie par l'argent et sans honneur" ; "Croyez-moi, s'il ne se cachait pas comme un baltringue, le peuple serait venu lui parler en face" ; "Un week-end avec Macron, M. le maire ? Vous aimez vous aussi la sodomie ?", peut-on lire dans les captures d'écran rendues publiques par Jean-Marc Peillex.  Le maire a d'ores et (...)

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !