Il a été placé en garde à vue dans une affaire d'abus et de recel d'abus de biens sociaux.

Quatre personnes, dont le leader indépendantiste Charles Pieri, ont été interpellées mardi 16 juillet matin et placées en garde à vue dans une affaire d'abus et de recel d'abus de biens sociaux, a appris France Bleu RCFM auprès de la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot.

Des armes ont aussi été découvertes lors d'une perquisition

Par ailleurs, lors de la perquisition du domicile de Charles Pieri, membre du conseil exécutif du mouvement nationaliste Corsica Libera, les enquêteurs de l'antenne de Bastia de la police judiciaire ont découvert des armes.

Le leader indépendantiste et les trois autres personnes sont entendus actuellement par les enquêteurs. Dans une autre affaire, Charles Pieri a été condamné en septembre 2018 à 15 000 euros d'amende pour un message insultant la veuve du préfet Erignac posté sur un compte Facebook lui étant attribué.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France