Comme à l'université, les femmes pourraient être séparées des hommes pour pratiquer une activité physique.
Le gouvernement taliban n'interdira "aucun sport", mais ils devront être pratiqués "conformément à la loi islamique"

Depuis leur prise de pouvoir mi-août, les talibans tentent de rassurer la population afghane et les Occidentaux sur leurs intentions, notamment envers les femmes. Le nouveau directeur des sports et de l'éducation physique, Bashir Ahmad Rustamzai, assure qu'elles seront autorisées à faire du sport, mais à condition de respecter la loi islamique, très contraignante à propos des tenues vestimentaires.

"S'il vous plaît, ne me posez plus de questions sur les femmes…" Le nouveau chef des sports du gouvernement taliban, Bashir Ahmad Rustamzai, s'agace, dans des propos rapportés par l'AFP. Ancien champion de lutte et de kung-fu, il assure qu'il souhaite développer le sport "partout dans le pays", sans l'interdire aux femmes : "Tout cela, c'est de la propagande ! Nous n'interdirons aucun sport."

Les femmes privées de cricket ?

Libéré de prison le 15 août dernier par les talibans, Bashir Ahmad Rustamzai affirme que "plus de 400 sports sont permis par les lois de l'islam" et que son gouvernement n'aura qu'une exigence : que chaque activité physique soit "pratiquée conformément à la loi islamique". Cela ne posera que peu de problèmes aux hommes, qui devront juste se...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >