Le dispositif devrait être inclus dans le projet de loi pouvoir d'achat qui devrait être présenté le 6 juillet en conseil des ministres.
Le gouvernement confirme sa promesse d’un chèque alimentaire de 100 euros pour les 9 millions de foyers les plus modestes

La porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, a confirmé mercredi 29 juin la mise en place d’une « aide alimentaire d’urgence » de 100 euros par foyer et de 50 euros par enfant, en faveur des neuf millions de foyers les plus modestes.

Début juin, la première ministre, Elisabeth Borne, avait déjà annoncé que le gouvernement préparait un dispositif en deux temps pour contrer l’inflation, dans le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat qui devrait être présenté le 6 juillet en conseil des ministres : une aide aux ménages précaires pour faire face à l’inflation, qui serait versée à la rentrée, « directement sur le compte en banque, en une fois »  ; puis, le gouvernement lancerait « une réflexion sur un dispositif ciblé pour permettre à tous les Français d’accéder à des produits de qualité, des produits bio ».

Sur ce deuxième point, Olivia Grégoire, qui était en déplacement à La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes, a fait savoir qu’il s’agirait a priori d’« un chèque alimentaire plus qualitatif pour accéder à des produits bio, frais et locaux ».