Ce jeudi, Damien T. était jugé au tribunal de Valence pour avoir giflé Emmanuel Macron deux jours plus tôt. Il a été condamné à 18 mois de prison dont quatre ferme avec mandat de dépôt. Le jeune homme a semblé assumer son acte, sans dissiper la confusion de ses motivations.
Le gifleur de Macron condamné : "J'étais rempli de dégoût et d’inimitié"

« Je regrette la puissance du geste plus que le geste lui-même. » Devant le tribunal de Valence ce jeudi 10 juin, Damien T. assume son acte qui lui vaudra trois heures plus tard 18 mois de prison dont quatre ferme avec mandat de dépôt. L’homme de 28 ans était jugé en comparution immédiate pour « violences sans incapacité sur personne dépositaire de l'autorité publique » : il avait giflé le président de la République Emmanuel Macron deux jours plus tôt.À LIRE AUSSI : Macron giflé : le profil des suspects entre France périphérique et extrême droite royalisteLe chef de l’État se déplaçait ce jour-là dans un lycée hôtelier à Tain-l’Hermitage (Drôme). À l’issue de la visite, Emmanuel Macron est allé à l’encontre de la foule. Alors qu’il s’approchait de Damien T., celui-ci l’a retenu par le bras avant de le gifler. Lors de l’audience, le prévenu affirme découvrir les images « en même temps » que la cour : « Dans mes souvenirs, j’hésite à lui serrer la main. […] Quand j'ai vu son regard sympathique et menteur qui voulait faire de moi un potentiel électeur, j'étais rempli de dégoût et d’inimitié. »« Je représente les gilets jaunes »Le regard droit à travers ses lunettes, Damien T. ne...

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !