Après la fuite de l'ancien patron de Renault au Liban, les procureurs japonais fouillent jeudi 2 janvier son domicile de Tokyo
Le domicile de Carlos Ghosn au Japon perquisitionné

Les procureurs mènent jeudi matin une perquisition au domicile de Carlos Ghosn à Tokyo, rapporte la chaîne de télévision publique japonaise NHK. Le patron déchu de Nissan et Renault est parvenu à s’enfuir au Liban lundi soir alors qu’il était assigné à résidence dans l’attente de son procès en 2020.

Deux membres de l’entourage de l’ex-PDG star ont dit mercredi à Reuters qu’il avait été aidé dans sa fuite par une société privée. « Il s’agit d’une opération très professionnelle, du début à la fin », a déclaré une des sources, précisant même que le pilote de l’appareil qui l’a acheminé ignorait sa présence à bord.

Les déclarations des deux sources tendent à démontrer que l’ancien dirigeant âgé de 65 ans a minutieusement mûri son projet d’évasion avec l’appui d’une société de sécurité privée qui l’a exfiltré du Japon par un vol privé vers Istanbul d’où il a ensuite gagné le Liban.

Dans une malle. Certains médias libanais ont avancé que Carlos Ghosn s’était dissimulé dans une malle théoriquement destinée à transporter des instruments de musique, une version que son épouse a démentie auprès...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !