Eric Beauducel lève un coin de voile sur les milliers de Nippons, installés de longue date dans l'archipel français, dont le sort bascula le 8 décembre 1941, au lendemain de Pearl Harbor.
« Le Destin brisé des Japonais de Nouvelle-Calédonie », sur La1ere.fr et France 3 : des mines au bagne, une histoire douloureuse

LA1ERE.FR ET FRANCE 3 – JEUDI 2 DÉCEMBRE À 18 H 00 ET À 00 H 05 – DOCUMENTAIRE

Au « pays du non-dit », il reste des secrets enfouis et douloureux, voire honteux. Le documentaire d’Eric Beauducel lève un coin de voile sur l’histoire méconnue de ces Japonais de Nouvelle-Calédonie dont le sort bascula le 8 décembre 1941, au lendemain de l’attaque de l’aviation japonaise sur la base américaine de Pearl Harbor.

Les premiers d’entre eux étaient arrivés sur le Caillou en janvier 1892, alors que l’exploitation des mines de nickel battait son plein et réclamait d’importants besoins de main-d’œuvre. Jusqu’en 1919, plus de 5 000 Japonais débarqueront en Nouvelle-Calédonie. Nombre d’entre eux s’y installent, fondent une famille et s’intègrent. Certains deviennent même propriétaires de mines ou importateurs et font partie de la bourgeoisie locale.

Lorsque les Etats-Unis entrent en guerre, en 1941, la Nouvelle-Calédonie a déjà rallié la France libre du général de Gaulle. Ordre est donné de procéder à l’« arrestation de tous les Japonais » – les hommes, en réalité – résidant sur le territoire....