S'il sait que sa proposition de loi a peu de chances d'aboutir, il espère mettre la majorité devant ses responsabilités, en récompensant ces femmes et ces hommes "que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal", dit-il, citant Emmanuel Macron.
Le député François Ruffin veut que cesse "la maltraitance des femmes de ménage" et dépose une proposition de loi en ce sens

Le député insoumis de la Somme, François Ruffin, a appelé lundi 25 mai sur France Bleu Picardie à faire cesser "la maltraitance des femmes de ménage", en incitant les entreprises à leur confier des contrats à plein-temps, en surpayant de 50% les heures de travail effectuées tôt le matin et tard le soir, et en leur donnant les mêmes droits que les salariés des entreprises dans lesquelles elles viennent travailler. L'élu a déposé une proposition de loi en ce sens, qui sera examinée mercredi à l'Assemblée nationale.

Selon François Ruffin, la prime exceptionnelle de 1 000 euros promue par Emmanuel Macron - d'ailleurs très incertaine pour les agents d'entretien - ne suffit pas. Il faut changer les conditions de travail des hommes et femmes de ménage.

"On est pas des managers de chez McDo"

"On est pas des managers de chez McDo qui donnons des primes aux meilleurs collaborateurs du pays. Il s'agit d'améliorer dans la durée les conditions de travail des agents d'entretien", a dit François Ruffin, citant l'exemple d'une femme de ménage qui l'a récemment interpellé, en pleine crise du Covid-19. "Cette femme de ménage se lève à 5h du matin et prend deux bus...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !