Les grandes épreuves sportives doivent se réinventer pour rester attrayantes sans public ni ambiance. Les nouvelles technologies, encore cantonnées sur le banc des remplaçants, vont entrer en jeu.
Le Covid-19 accélère la mutation du sport spectacle

C’est un boxeur assis dans son coin. Il vient d’être compté « huit » et ce qui lui reste de lucidité sait qu’il doit d’urgence adapter sa stratégie pour ne pas finir K.-O. Ce boxeur, c’est le sport professionnel, le sport spectacle, celui qui brasse les matchs par dizaines chaque jour de la semaine, les transferts par centaines, les joueurs par milliers, les fans par millions et les droits télévisuels par milliards.

Ce sport-là tente de sauver ce qui peut l’être après deux mois d’un arrêt abrupt et total. Le 14 mai, il n’a accordé aucun intérêt à la lettre signée par 370 groupes de supporters ultras opposés à la reprise des matchs à huis clos. Le 16 mai, toute son attention était tournée vers l’Allemagne, où la Bundesliga rechaussait les crampons dans des stades vides. Les yeux experts et les oreilles affûtées ont remarqué un travail sur le son d’ambiance et un cadrage resserré des caméras de Sportcast, la filiale de la Ligue allemande de football (DFL) qui réalise les productions médias.

« Qui a besoin d’ambiance : l’athlète ou le spectateur ? »

Tout cela n’est qu’un début. « La crise va...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !