Mondiaux de tennis de table ajournés, matches de foot reportés ou à huis clos: l'épidémie de coronavirus a continué mardi à chambouler le calendrier sportif asiatique, principalement au Japon et en Corée du Sud, à quelques mois des Jeux olympiques de Tokyo.
Le coronavirus continue de perturber le calendrier sportif en Asie

Mondiaux de tennis de table ajournés, matches de foot reportés ou à huis clos: l'épidémie de coronavirus a continué mardi à chambouler le calendrier sportif asiatique, principalement au Japon et en Corée du Sud, à quelques mois des Jeux olympiques de Tokyo.

Dans l'archipel nippon, la Fédération japonaise de football a annoncé le report de toutes les rencontres prévues jusqu'au 15 mars, après avoir initialement annoncé le report de sept matches de sa Coupe nationale prévus mercredi.

La J-League a assuré "sa coopération maximale" dans les mesures de prévention prises en réponse aux instructions du gouvernement de limiter autant que possible les rassemblements de personnes pour éviter une contagion massive à une période jugée critique par les spécialistes des maladies infectieuses.

Ces mesures drastiques interviennent à cinq mois des Jeux olympiques de Tokyo, qui doivent débuter le 24 juillet.

Au Japon, le coronavirus a infecté jusqu'à présent 691 personnes, dont quatre mortellement, passagers du paquebot Diamond Princess, mis en quarantaine près du port de Yokohama, et 156 autres dans différentes provinces de l'archipel.

En Corée du Sud, les Mondiaux par équipes de tennis de table, qui devaient se tenir le mois prochain dans la ville sud-coréenne de Busan, ont aussi été reportés mardi en raison de l'inflation des cas de coronavirus.

La compétition, initialement prévue du 22 au 29 mars, a été reprogrammée du 21 au 28 juin, selon un calendrier encore provisoire, a annoncé dans un communiqué la Fédération internationale de tennis de table (ITTF).

Quant au football, deux matches de la Ligue des champions d'Asie programmés la semaine prochaine se disputeront à huis clos.

Les deux équipes coréennes concernées, le FC Séoul et Ulsan, ont affirmé que la décision avait été prise "à la demande de leur fédération nationale".

Les autres formations sud-coréennes engagées dans la compétition, Jeonbuk et les Suwon Bluewings, ne joueront leurs prochains matches à domicile qu'en avril et ne sont donc pas touchées par la mesure.

- Reports et huis clos -

Lundi, le coup d'envoi du championnat sud-coréen de football avait déjà été ajourné. Les fédérations de volleyball, de basketball et de handball ont pris des mesures similaires.

Les autorités sanitaires sud-coréennes ont annoncé mardi 60 nouveaux cas de coronavirus, portant le nombre total de personnes ayant contracté la maladie à 893.

Il s'agit du niveau le plus important hors de Chine continentale, où le coronavirus est apparu en décembre. Huit ressortissants sud-coréens sont décédés.

Les mesures dévoilées mardi au Japon et en Corée du Sud succèdent à de nombreuses annonces dans le même sens ces derniers jours.

Plusieurs matches du championnat d'Italie de football ont été reportés le week-end dernier, et certaines rencontres de la prochaine journée se tiendront à huis clos.

En Chine, l'épicentre de l'épidémie, le championnat de football qui devait démarrer le 22 février a été reporté ainsi que "les compétitions de tout type et à tous les niveaux".

La Formule 1, le rugby, le ski ou le golf ont également vu leur calendrier bouleversé par l'épidémie.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !