ISOLATIONNISME - Après une percée soudaine en Italie avec cinq morts, plus de 200 contaminés recensés et onze villes placées en quarantaine, le Covid-19 est désormais aux portes des Alpes-Maritimes. La question d'une fermeture des frontières pour enrayer la propagation de l'épidémie se pose. À juste titre ?
Le coronavirus aux portes de la France : pourquoi fermer les frontières avec l'Italie serait inefficace

Faut-il fermer la frontière avec l'Italie ? Face à l'augmentation soudaine des cas de Covid-19 de l'autre côté des Alpes, le département limitrophe des Alpes-Maritimes, qui enregistre des flux quotidiens de dizaines de milliers de personnes, se prépare à la possible propagation du coronavirus. Trois personnes étaient lundi suspectées d'être contaminées avant que, finalement, les tests s'avèrent négatifs. Face à cette crainte, les députés et maires des communes, situées à la frontière franco-italienne, appellent tout de même à un plan d'urgence. Le maire de "la zone frontalière qu'est la ville de Menton" Jean-Claude Guibal a demandé dimanche "le renforcement des contrôles sanitaires à la frontière en plus des contrôles d'identité". 

"Il serait illusoire de dire que nous ne sommes pas concernés et que le virus va s'arrêter à la frontière", surenchérit ce lundi 24 février sur LCI le député LR des (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !