Neuvième création du Cirque des Mirages depuis 2000, "Delusion Club", récital de chansons originales du duo Parker et Yanowski, est un cabaret d'humour noir, d'histoires sombres et grotesques que l'on croirait sorties de l'imagination d'Edgar Poe.
Le Cirque des Mirages joue "Delusion Club", un cabaret fantastique hanté par un Jacques Brel gothique

Duo d’auteurs-interprètes et d’acteurs, le Cirque des Mirages réunit Yanowski et Parker, à la tête d’un spectacle sulfureux et ludique, Delusion Club, frémissant et drôle, dans la meilleure tradition du cabaret. Ils occupent jusqu’au 16 novembre le nouveau théâtre La Scène Parisienne, anciennement Les Feux de la Rampe, totalement rénové et à la programmation diversifiée.

Entre Jacques Brel et Vincent Price

Entrez, entrez dans le Delusion Club ! Un lieu très fermé, réservé aux figures les plus improbables : s’y croisent voyageurs sans bagages, doubles personnalités, écrivains fous, ventriloques…. Et si vous êtes dans la salle, c’est que vous n’êtes pas très éloignés d’eux. Le Delusion Club est l’endroit où la réalité revêt l’étoffe des rêves… ou des cauchemars. Bienvenue donc dans ce tour de chant mené par Yanowski, dont la puissance d’interprétation l’identifierait à un Jacques Brel gothique. Géant aux bras démesurés, sa stature, ses yeux charbonneux, évoquent l’icône de l’horreur Vincent Price (inspirateur de Tim Burton et qui prêta sa voix sépulcrale au tube Thriller de Michael Jackson). Une expressivité...