Il avait été reconnu coupable en septembre 2021 de tous les chefs d'inculpation qui pesaient contre lui : extorsion, exploitation sexuelle de mineur, enlèvement, trafic, corruption et travail forcé.
Le chanteur R. Kelly condamné à trente ans de prison pour crimes sexuelsAFP

Le chanteur américain R. Kelly a été condamné mercredi 29 juin à trente ans de prison pour avoir dirigé pendant des années un « système » d’exploitation sexuelle de jeunes, dont des mineures, sur une période allant de 1994 à 2018. La star déchue du R’n’B avait été reconnue coupable en septembre 2021 de tous les chefs d’inculpation qui pesaient contre lui : extorsion, exploitation sexuelle de mineur, enlèvement, trafic, corruption et travail forcé.

Dans leur dernier réquisitoire, les procureurs du tribunal fédéral de Brooklyn avaient réclamé au moins vingt-cinq années de réclusion criminelle en raison du « danger » Robert Kelly, de son vrai nom, pour ses victimes et pour l’opinion publique. Le parquet américain estimait qu’il était « un impudent, un manipulateur, dans le contrôle et la coercition, ne montrant aucun signe de remords ou de respect de la loi ».

Etape majeure du mouvement #metoo

Le procès avait mis au jour le « système » de R. Kelly pour attirer de très jeunes femmes et les agresser sexuellement, avec la complicité de son entourage, comme dans une sorte d’entreprise mafieuse, selon...