Des dizaines de plongeurs ont trouvé la mort dans ce gouffre sous-marin mythique.
Le "Blue Hole" en Egypte, site de plongée le plus dangereux du monde

Certains l'appellent "la cathédrale sous la mer", mais aussi "le cimetière des plongeurs", rappelant tout à la fois la majesté des lieux et ses dangers. Le Blue Hole (trou bleu), son appellation officielle, est le Graal des fans de plongée, à l'instar de l'Everest pour les alpinistes.

C'est probablement le site de plongée le plus dangereux au monde. Le nombre exact de plongeurs y ayant trouvé la mort n'est pas tenu avec exactitude, mais on parle, au pire, d'environ 200 noyades en une vingtaine d'années.

Les plaques commémoratives s'additionnent, accrochées à la falaise qui domine le site, ce qui ne décourage pas les plongeurs, toujours plus nombreux à la recherche du grand frisson. Certaines noyades très médiatisées ont contribué à la réputation des lieux. Un Russo-Israélien Yuri Lipski y a même filmé sa mort en 2000. Parti seul, il se croyait suffisamment entraîné pour explorer la grotte. On a retrouvé sa caméra et son corps au fond du gouffre.

Le "spot" se situe près de Dahab, citée balnéaire égyptienne du golfe d'Aqaba, cet étroit bras de mer qui s'étend de Charm el-Cheikh (Egypte) au Sud, à Eilat (Israël) au Nord. Ici, la nature a forgé dans...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !