Le régime soviétique est vu avec humour à travers l'histoire de ses voitures d'Etat, et de leurs propriétaires nostalgiques.
Le bloc de l’Est dans le rétro des Trabant, Zaporojets, Lada…, sur Arte

ARTE - VENDREDI 7 AOÛT À 0 H 00 - DOCUMENTAIRE

Dix ans de délais de livraison pour une Trabant ou une Lada, jusqu’à vingt ans pour une Wartburg. Durant la guerre froide, ces attentes ne rebutaient pas les futurs acquéreurs de voitures d’Etat dans l’ex-bloc soviétique, tant elles représentaient, pour eux, un bien rare : la liberté. Une patience moquée, à l’époque, lors d’un discours – très drôle – du président américain Ronald Reagan, devenue inimaginable aujourd’hui, surtout en France, où la voiture est de plus en plus synonyme d’interdictions.

Pour expliquer l’impensable, les réalisateurs Georgi Bogdanov et Boris Missirkov ont choisi de rencontrer les propriétaires de ces voitures rudimentaires parées, avec le temps, des atours du temps révolu. Ils portent au passage un regard amusé et décalé sur la propagande du bloc soviétique, dont l’industrie automobile était l’un des vecteurs. Le ton résolument humoristique et la scénographie « vintage » font de l’ensemble un divertissement intelligent pour tous.

Sur fond de pin-up, de bande-son sixties et de publicités kitsch, les histoires et anecdotes...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !