Diffusé sur la plateforme Prime Video, le film "Le Bal des Folles" réalisé par Mélanie Laurent raconte l'histoire d'une jeune femme internée à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris en 1885. Aude Fauvel, chercheuse spécialiste de la médecine au 19e siècle, décrypte pour franceinfo les élements historiques de ce long métrage. 
"Le Bal des Folles" : ce que la fresque historique de Mélanie Laurent raconte sur les croyances du 19e siècle

Le Bal des Folles, long métrage signé Mélanie Laurent, est disponible depuis une semaine sur la plateforme Amazon Prime Video. L'actrice Lou de Laâge y campe Eugénie, une jeune femme qui grandit dans une famille bourgeoise des années 1880 - la scène d'introduction s'ouvre avec les funérailles de Victor Hugo au Panthéon à Paris en 1885. Rebelle à l'autorité du patriarche, Eugénie effraie son père et son frère lorsqu'elle dit pouvoir communiquer avec les esprits, tare suprême dans une société prompte à qualifier de sorcières les femmes qui ne se plient pas aux mœurs de l'époque. Inquiet de voir la réputation de sa famille entachée, son père la fait enfermer à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière où les femmes jugées hystériques ou déséquilibrées étaient cloîtrées au 19e siècle.

Le film tire sa force de son ambiance, celle du quartier neurologique d'un hôpital du 19e siècle. Mais quels sont les éléments réalistes dans Le Bal des Folles ? On a décrypté plusieurs passages-clés avec Aude Fauvel, chercheuse spécialiste de l'histoire de la médecine à l'université de Lausanne.

La reconstitution de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >