DÉRAPAGE - Après la publication d'un dessin polémique aux relents complotistes sur son compte Twitter, l'Ambassade de Chine en France évoque un "piratage".
L'ambassade de Chine plaide le piratage après la publication d'un dessin polémique sur Twitter

L'ambassade chinoise en France, décidément rompue aux polémiques. Dans la soirée du dimanche 24 mai, le compte officiel de l'ambassade a publié un dessin prompt à générer une fois encore l'ire diplomatique. 

Sur ledit dessin, on voit une représentation de la faucheuse drapée dans un drapeau américain, sa faux ornée du drapeau d'Israël, qui, après avoir fauché les portes de différents pays à feu et à sang (Irak, Libye, Syrie, Ukraine, Venezuela), écrits en anglais, traduits en mandarin, se révèle sur le point de décimer Hong Kong... Un tweet ayant été effacé quelques minutes après sa publication et qui a été mis à jour par un compte célèbre pour déterrer les tweets effacés.  Un dessin on ne peut plus polémique, accusant les Etats-Unis d’être responsables des conflits ayant marqué ces pays et incriminés de vouloir en créer un nouveau, à Hong Kong, où a lieu un regain de tensions. 

De quoi embraser les (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !