3 844 vues

L'Afrique du Sud a mis sa menace à exécution en annonçant vendredi son retrait de la Cour pénale internationale (CPI) un an après la polémique causée par son refus d'arrêter le président soudanais Omar el-Béchir, un camouflet pour la justice internationale.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés