« Le continent ne s'est pas contenté d'appeler au secours la communauté internationale, il s'est pris en charge lui-même »
«L’Afrique a-t-elle gagné la guerre contre le Covid-19?». La tribune de Jean-Marc Simon

Le chaos annoncé par nombre d’observateurs qui prédisaient une escalade exponentielle du nombre des contaminés dans des sociétés où règnent encore l’extrême pauvreté, la promiscuité et le manque cruel d’équipements médicaux, ne s’est pas produit en Afrique.

Sans doute est-il encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives et affirmer que le continent a vaincu le virus, mais force est de constater qu’avec plus de 85 000 cas déclarés positifs, 33 000 guérisons et près de 2 700 décès enregistrés, à la date du 19 mai, pour une population de 1,3 milliard d’hommes et de femmes, l’explosion redoutée ne s’est pas produite.

Plusieurs explications ont été avancées. Parmi celles-ci on retiendra la jeunesse de la population dont près de la moitié a moins de vingt ans, de bons réflexes appris il y a quelques années face à l’épidémie d’Ebola, une exposition moindre aux effets de la mondialisation — notamment dans l’hinterland des pays où les échanges humains sont beaucoup moins nombreux que dans les capitales —, le climat chaud et humide qui serait peu propice au développement du virus, l’usage répandu des médicaments...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !