Le directeur des soins d'un hôpital italien avait indiqué que la nouvelle souche de coronavirus, responsable de la maladie Covid-19, avait « cliniquement » disparu. Pour l'OMS, rien n'a changé
La virulence du coronavirus est toujours la même, rappelle l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé a tenu à faire une mise au point concernant le coronavirus, lundi 1er juin, après qu’un médecin italien, le professeur Alberto Zangrillo, directeur des soins intensifs à l’hôpital San Raffaele, en Lombardie, a indiqué qu’il était « cliniquement » disparu désormais. Maria Van Kerkhove, épidémiologiste de l’OMS, avec d’autres spécialistes de la virologie et des infections ont alors dénoncé des propos dépourvus de fondement scientifique. Aucune donnée ne vient confirmer que la trajectoire du coronavirus a changé de manière sensible, pas plus que sa virulence, ont-ils déclaré. « En ce qui concerne la transmissibilité, rien n’a changé », a ajouté Maria Van Kerkhove.

Interaction avec le virus. Les analyses réalisées sur le virus lui-même ne montrent pas de modification génétique permettant d’affirmer que le coronavirus apparu fin décembre en Chine perd en virulence, selon Martin Hibberd, professeur à la London School of Hygiene & Tropical Medicine.

Alberto Zangrillo a dit s’appuyer sur une étude réalisée par un autre scientifique et qui doit être publiée cette semaine. « Nous...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !