ÉCOLO COMPATIBLE ? - La déferlante écologiste observée dans les grandes villes aux municipales peut-elle fragiliser le maintien d'Edouard Philippe à Matignon ? Le Premier ministre, qui a admis être "venu sur le tard" à l'écologie, peut-il incarner le virage vert souhaité par Emmanuel Macron ?
La "vague verte" des municipales fragilise-t-elle le maintien d'Edouard Philippe à Matignon ?

Edouard Philippe est-il "écolo" ? L'est-il assez pour être maintenu à Matignon après le succès des Verts dans les grandes villes au second tour des élections municipales ? Est-il la bonne personne pour incarner le virage écologiste que souhaite prendre le président de la République pour la fin de son quinquennat ?  Bien sûr, son élection au Havre et sa cote de popularité plaident en sa faveur. Mais le Premier ministre, représentant de la droite modérée, n'a pas vraiment la fibre verte. Avant d'entrer au gouvernement, en tant que député, l'ancien cadre d'Areva a voté contre la loi du 17 août 2015 sur la transition énergétique pour la croissance verte, et contre la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. Concernant Notre-Dame-des-Landes, alors qu'il était encore porte-parole d'Alain Juppé dans le cadre de la primaire, il avait déclaré en octobre 2016 : "J'espère qu'on pourra engager les travaux avant mai ou juin (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !