Sur une photo diffusée sur Twitter, la tombe du dessinateur apparaît profanée. Mais certains internautes ont mis en doute cette publication. Après vérification, franceinfo confirme que l'épitaphe a été détériorée.
La tombe du dessinateur Georges Wolinski, tué lors de l'attentat de "Charlie Hebdo", a-t-elle été dégradée ?

Une épitaphe dégradée. Cinq ans, jour pour jour, après les attentats contre Charlie Hebdo, la dessinatrice Louison a publié sur Twitter une photographie de la tombe de Georges Wolinski, assassiné le 7 janvier 2015. Sur la stelle funéraire du dessinateur de presse est inscrit : "Assassiné lors de l'attentat contre Charlie Hebdo". Mais le terme "Charlie" semble avoir été volontairement rayé, effacé, certainement par un outil métallique : il n'est plus que difficilement lisible. "Pas de mots face à [cette] profanation", partage avec dégoût l'autrice dans une publication utilisant le hashtag #JeSuisCharlie.

Pas de mots face à la profanation de la tombe de Georges Wolinski au cimetière du Montparnasse.  Enfin si, un : nausée. #JeSuisCharliepic.twitter.com/Q12ibr9WJ9

— Louison (@Louison_A) January 7, 2020

Cependant, plusieurs internautes ont rapidement mis ce tweet en doute. La raison ? La tombe de George Wolinski semble différente des clichés disponibles en ligne : l'épitaphe n'y est en effet pas la même.

On est sûr de l'authenticité de cette photo ? Parce que sa pierre tombale au cimetière Montparnasse semble légèrement différente... rel="nofollow">

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !