Pour cette vague de chaleur subie par une large partie de la Sibérie de janvier à juin, les scientifiques ont rarement été aussi certains de l'influence de l'Homme.
La récente canicule en Sibérie "presque impossible" sans le changement climatique, avertissent des chercheurs

Leur constat est sans appel. Dans une étude publiée mercredi 15 juillet (en anglais), des chercheurs du World Weather Attribution, qui regroupe des experts de divers instituts de recherche dont Météo France, la chaleur qui a frappé la Sibérie n'aurait "presque" eu aucune chance d'avoir lieu sans le changement climatique.

Le World Weather Attribution s'est fait une spécialité d'analyser le lien possible entre un événement météo extrême précis et le réchauffement, calculant dans des délais très courts la probabilité qu'il se soit produit même sans le dérèglement climatique lié aux émissions de gaz à effet de serre. Et là, pour cette vague de chaleur subie par une large partie de la Sibérie de janvier à juin, propice à la recrudescence des incendies, les scientifiques ont rarement été aussi certains de l'influence de l'Homme.

"Presque impossible sans l'influence humaine"

"Il était au moins 600 fois plus probable que les températures régionales enregistrées sur les six mois de janvier à juin 2020 se produisent en raison de l'impact du changement climatique provoqué par l'Homme", a expliqué Andrew Ciavarella, principal auteur de cette étude qui...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !