La virulence du variant Delta chamboule les plans de la macronie qui espérait relancer les réformes en vue de 2022. 
La quatrième vague du Covid-19, épine dans le pied d'Emmanuel Macron pour la fin de son quinquennat : "Le tunnel est encore là"

Qui se souvient des mots triomphants du Premier ministre, le 11 mai dernier ? "Nous sommes enfin en train de sortir durablement de cette crise sanitaire", fanfaronnait dans Le Parisien (réservé aux abonnés) Jean Castex. Le chef du gouvernement, qui annonçait les principales mesures du déconfinement, affichait sa confiance : "La tendance est claire, nous touchons au but et c'est une bonne nouvelle." Quelques semaines plus tard, un parlementaire de la majorité fustige "l'imprudence" du locataire de Matignon. Car le variant Delta a tout chamboulé, les plans de l'exécutif avec. Les contaminations sont reparties à la hausse, les services de réanimation recommencent à accueillir des "patients Covid" et les épidémiologistes s'arrachent les cheveux pour savoir si la vaccination suffira à contenir cette nouvelle vague.

Résultat : alors que la rentrée de septembre devait être consacrée à relancer le train des réformes et à préparer la future campagne présidentielle, il en sera autrement. Le Covid-19 restera au programme. "Cela risque de rebattre les cartes de la rentrée. On se disait qu'à l'automne, on serait sortis d'affaire, mais le tunnel est encore là",...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !