Cinq élus ont demandé et obtenu le versement de cet argent destiné à soutenir les auto-entrepreneurs pendant le confinement
La prime touchée par des parlementaires fait scandale en Italie

Au plus fort du confinement, le gouvernement italien avait approuvé en urgence la création d’une prime destinée à soutenir les auto-entrepreneurs, sous la forme d’un virement de 600 euros mensuels (en mars et en avril) directement versé sur le compte courant des demandeurs. Une mesure jugée nécessaire à l’époque, car cette catégorie — et notamment les professions libérales — était celle souffrant le plus du blocage de l’activité économique.

Mais l’affaire a pris une tournure nouvelle quand, ce week-end, le quotidien La Repubblica a révélé que cinq parlementaires (trois de la Ligue, un du Mouvement 5 étoiles, un d’Italia Viva) avaient demandé et obtenu cette prime. Le virement n’étant pas conditionné, cet encaissement n’a rien d’illégal, et pose au passage la question du nombre d’Italiens qui a perçu cet argent sans en avoir besoin.

« Caste ». « C’est un scandale » se sont insurgés presque tous les dirigeants politiques du pays, avant de demander au ministère du Travail de rendre publics les noms des bénéficiaires. Une requête relayée par la plupart des quotidiens et des émissions de télévision. Cette vague...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !