L'accusé reconnaît son appartenance à l'organisation extrémiste, mais nie avoir commis des exactions en Syrie.
La perpétuité requise en appel contre Tyler Vilus, jihadiste français du groupe Etat islamique

Le parquet général a requis devant la cour d'assises spéciale de Paris, mardi 21 septembre, la réclusion criminelle à perpétuité au procès en appel du jihadiste français Tyler Vilus. À la fois combattant, chef d'escouade, prosélyte en ligne, recruteur et membre de la police du groupe Etat islamique (EI), selon l'accusation, ce "jihadiste intégral" de 31 ans doit répondre de crimes commis entre 2013 et 2015 en Syrie. Il avait été condamné à trente ans de prison en première instance.

Durant deux ans et demi, "Vilus a œuvré avec zèle pour un État totalitaire fondé sur le règne de la terreur", a affirmé l'avocate générale mardi. L'accusé reconnaît son appartenance à l'organisation extrémiste, mais nie avoir commis des exactions en Syrie. Le parquet estime toutefois qu'il a bien fait partie de l'ultraviolente "brigade des immigrés" de l'EI. Cette brigade a perpétré des massacres dans la région d'Alep au début 2014. Plusieurs des futurs protagonistes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris en étaient membres.

Le verdict attendu mardi soir

Tyler Vilus avait été interpellé à l'aéroport d'Istanbul à l'été 2015, en revenant en Europe pour...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >