La République en marche n'a pas fait le plein de voix sur ce texte contesté et l'appui des voix de droite a été nécessaire pour l'adoption du texte.

Dans la vie d’une majorité c’est un signal fort. Cinquante députés de La République en marche se sont abstenus mardi 5 février lors du vote en première lecture de la proposition de loi « anticasseurs ». « Aucun n’a voté contre », tentait de relativiser Gilles Le Gendre, patron du groupe majoritaire, mardi soir. « L’objectif depuis le début était que cette loi soit votée, elle l’a été largement », ajoutait le député de Paris, alors que le texte a été adopté par 387 voix pour et 92 contre. Reste qu’avec ses seules voix, le groupe LRM n’a pas la majorité absolue sur le texte. L’appui des députés de droite a été nécessaire à son adoption.

Publicité

Une telle défiance à l’égard de ce texte destiné à prévenir les violences lors des manifestations, mais contesté par la gauche qui le juge « liberticide », est inédite dans la vie de La République en marche. La dernière fois que des réserves s’étaient massivement exprimées contre un texte, c’était lors de l’examen du projet de loi asile et immigration au printemps 2017. Quatorze députés LRM s’étaient alors abstenus. Un député, Jean-Michel Clément, avait voté...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :