Affectée par une dette colossale, AccorInvest prévoit 777 départs en France et ne s'attend pas à un retour à une activité normale avant 2024.
La foncière d’Accor va supprimer 10 % de ses effectifs en Europe

Une nouvelle saignée s’annonce dans l’hôtellerie française : AccorInvest, propriétaire de 887 hôtels Accor et à court de trésorerie, souhaite supprimer 777 postes en France. Avec un plan social de même ampleur au Royaume-Uni et des départs prévus dans quatre autres pays européens, ce sont 1 800 postes que la filiale d’Accor s’apprête à supprimer sur le continent, a-t-on appris de source syndicale, confirmant une information du journal Les Echos. L’annonce en a été faite mercredi 13 janvier, lors d’un comité de groupe européen par le nouveau directeur général, Gilles Clavie.

« Il en va de la survie du groupe », a-t-il justifié en substance, présentant des données financières catastrophiques. Le chiffre d’affaires du groupe a chuté de 70 % par rapport à 2019 et s’établit à 1,2 milliard d’euros, avec un Ebitda, équivalent du résultat brut d’exploitation, négatif d’un demi-milliard. Le groupe a consommé 500 millions d’euros de trésorerie depuis le premier confinement. Sans la vente d’hôtels en Afrique et en Australie à la fin de l’année 2020, elle aurait fini ce mois de janvier avec les caisses vides.

...

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !