COMMERCE - Sans client pendant deux mois, le secteur de l'habillement, déjà en déclin depuis quelques années, est frappé de plein fouet par la crise du Covid-19. Camaïeu, Celio ou encore Naf-Naf : la liste des marques en difficulté s'allonge chaque jour. Et les soldes ne vont pas forcément arranger les choses : les clients, eux, privilégient les achats en ligne.
La crise accélère les difficultés du secteur : pourquoi les Français achètent-ils moins de vêtements en boutique ?

Ce n'est pas nouveau : comme pour d'autres, l’achat sur Internet se banalise dans l'habillement, au détriment des ventes en boutique. Camaïeu, Celio ou encore Naf-Naf. Autant d’enseignes en difficultés financières depuis des années. En cause, des clients qui, au fil du temps, sont donc de moins en moins nombreux à se rendre en boutique. "Je fais mes achats principalement sur Internet. Je reçois ma commande chez moi ou dans un point relais", explique à TF1 une consommatrice, devenue cyberacheteuse. L’an dernier pour la première fois, les ventes sur Internet en France ont ainsi dépassé les 100 milliards d’euros. C’est quatre fois plus qu’il y a dix ans. 

Et l’épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) a donné un coup d’accélérateur à cette tendance, au point que certaines chaînes pourraient disparaître. Bon nombre de consommateurs, dont certains avaient pourtant encore l’habitude de se rendre en boutique, traînent en effet de plus en plus des pieds aujourd'hui (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !