La station musicale de Radio France, qui a fédéré une communauté de fans autour de sa programmation pointue et les voix caractéristiques de ses animatrices, souffle ses cinquante bougies.
La complicité des taxis et des fans jusqu’à Brighton : cinq choses que vous ne saviez peut-être pas sur FIP

« Soixante minutes de musique par heure. » C’est par cette formule espiègle que Roland Dhordain, directeur de la radiodiffusion à l’ORTF, présentait FIP au moment de son lancement, le 5 janvier 1971, à 17 heures. Forte de 663 000 auditeurs quotidiens à l’été 2020 d’après Radio France, cinquième radio la plus écoutée sur Internet selon l’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias, la station musicale vient de fêter ses 50 ans. Voici cinq choses que vous ne saviez peut-être pas à son sujet.

  • A l’origine, une véritable « auto-radio »

A ses débuts, FIP utilisait un décrochage du navire amiral de la « maison ronde », d’où son nom et son acronyme, France Inter Paris. Elle devait notamment distraire les Parisiens coincés dans les bouchons : c’était une radio pour « avant l’auto, pendant l’auto, mais pas après », disait M. Dhordain. Pour informer de l’état du trafic, FIP était en liaison directe avec les préfectures de Paris et de la petite couronne.

Les producteurs Jean Garretto et Pierre Codou étaient à la manœuvre. Dans une archive diffusée par FIP le 5 janvier, Marie-Martine...

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !