Ramené à seulement 17 jours, les sorties de films en DVDs et vidéos à la demande se rapprochent de plus en plus de leur exploitation en salle. Un accord en ce sens a été trouvé entre les studios Universal et les cinémas AMC, marquant la fin d'un conflit de trois mois. 
La chronologie des médias se resserre aux Etats-Unis avec un accord "historique" entre Universal et les cinémas AMC

Ils étaient en guerre depuis fin avril sur les délais entre la sortie d'un film dans les salles et sa diffusion en streaming : AMC, numéro un des cinémas aux Etats-Unis, et les studios Universal, ont annoncé mardi un accord "historique" en la matière.

17 jours entre la sortie en salle et la sortie DVD

Jusqu'à présent, l'usage voulait aux Etats-Unis qu'un délai de 90 jours s'écoule entre la première projection d'un film et sa sortie sur un quelconque format numérique (DVD, vidéo à la demande, etc). L'accord "pluri-annuel" conclu entre Universal et AMC ramène ce délai minimum à 17 jours, selon un communiqué des deux groupes.

"Le partenariat forgé avec AMC est animé par notre désir mutuel d'assurer un avenir prospère à l'écosystème de la distribution de films et de satisfaire la demande des consommateurs", déclare dans le communiqué Donna Langley, présidente d'Universal Pictures. "AMC accueille avec enthousiasme ce nouveau modèle industriel", assure de son côté le directeur général de la plus importante chaîne de salles de cinéma d'Amérique du Nord, qui compte 8.000 écrans.

"La vidéo à la demande premium ajoute au potentiel de rentabilité des...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !